Accueil | Veille juridique & réglementaire | COVID-19 : reprise du travail et prévention en entreprise

COVID-19 : reprise du travail et prévention en entreprise

L’INRS appelle à la vigilance sur l’impact de certaines mesures prises par les entreprises face à ce nouveau risque.

Dans le contexte actuel de pandémie, l’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS) actualise ses recommandations pour aider les entreprises à reprendre leur activité sur site tout en préservant la santé et la sécurité de leurs salariés. Nettoyage des locaux, remise en service des machines, organisation du travail… Face aux nombreuses questions des employeurs et aux retours d’expérience, l’Institut appelle à la vigilance sur l’impact de certaines mesures prises pour éviter la propagation de la maladie et propose un dossier spécial COVID-19.

À lire sur inrs.fr

Voir aussi

Ministère du Travail : panorama des principaux risques professionnels

Entre 2010 et 2014, le nombre des accidents du travail (AT) s’est réduit de 5,7 %”. L’indice de fréquence, calculant le nombre d’accidents pour 1 000 salariés poursuit lui aussi une baisse régulière.

Pas de culture de prévention sans évaluation des risques au sein des entreprises

Depuis quelques années, le terme de “culture de prévention” fait figure d’axe stratégique en matière de santé et sécurité au travail. Rappelons ainsi que son développement est qualifié de prioritaire aussi bien par le Plan santé travail 2016-2020 du ministère du Travail que par la Convention d’objectifs et de gestion 2018-2022 de l’Assurance maladie-risques professionnels.

Assemblée nationale : la commission d’enquête sur les maladies professionnelles dans l’industrie veut doper le recours au document unique

La commission d’enquête sur les maladies professionnelles dans l’industrie a présenté son rapport mercredi 25 juillet dernier. Ses 43 propositions s’articulent autour de la trilogie « connaître, reconnaître et prévenir ».

L’IRSN livre ses chiffres de l’exposition aux rayonnements ionisants en France

En 2017, 384 198 travailleurs ont été suivis dans le cadre de leur exposition aux rayonnements ionisants dans les activités civiles ou militaires.

Face au Covid-19, la belle contribution des préventeurs privés

Ce lundi 11 juin marque, en France, le début de la levée du confinement qui, pour l’essentiel, se traduit par le retour progressif de centaines de milliers de travailleurs dans leurs bureaux, leurs ateliers ou leurs entrepôts. La réussite de cette première étape du processus de sortie de crise repose, pour une large part, sur l’engagement des professionnels de la prévention des risques et, notamment, des préventeurs privés.

L’U3P, pour faire entendre la voix des professionnels de la prévention !

L’Union Professionnelle des Préventeurs Privés (U3P) démarre officiellement ses activités, avec la mise en ligne de son site internet et une campagne de communication en direction des décideurs publics et privés ayant à se prononcer sur les projets de réforme de la prévention des risques dans l’entreprise et de la santé & sécurité au travail.